Forum de pronostics sportifs spécialisés dans le Football | Tennis | NBA _ Mar 6 Déc - 10:17


    Décès de Pierre Schoendoerffer

    Partagez

    Lesage
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 1035
    Localisation : Normandie

    Décès de Pierre Schoendoerffer

    Message  Lesage le Mer 14 Mar - 13:13

    Le cinéaste et romancier Pierre Schoendoerffer est mort ce mercredi matin à l'âge de 83 ans des suites d'une opération à l'hôpital Percy à Clamart (Hauts-de-Seine), a annoncé sa famille, confirmant une information du Figaro.fr.

    Auteur de nombreux romans et films, Pierre Schoendoerffer est notamment le réalisateur de la 317e Section (1965) et de Dien Bien Phu (1992), bataille à laquelle il a participé en 1954.

    Le réalisateur s’était fait le témoin scrupuleux de la grandeur et de la misère des combattants, monde qu’il avait bien connu.

    Son film de fiction la 317e Section reste un des meilleurs témoignages sur la guerre d’Indochine, tandis que la Section Anderson, tourné deux ans plus tard, recevait l’Oscar du meilleur film documentaire.

    Né en 1928 à Chamalières (Puy-de-Dôme), pensionnaire pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’enthousiasme à la lecture de Fortune carrée, de Joseph Kessel, un de ses «maîtres à lire» avec Joseph Conrad, et rêve d’être marin.

    A 19 ans, il embarque comme matelot sur un caboteur suédois et passe dix-huit mois dans la Baltique et en mer du Nord. Il s’engage en 1952 au service cinématographique des armées, où il fait ses débuts de caméraman en Indochine. Remplaçant à sa demande un camarade tué, il filme pendant trois ans les atrocités de la guerre, est fait prisonnier par le Viêt Minh à Dien Bien Phu (1954) et passe quatre mois en captivité.

    Démobilisé, il décide de rayonner dans la région, comme correspondant de guerre pour le magazine Life. Il rencontre à Hongkong Joseph Kessel, dont il adaptera le roman la Passe du diable à l’écran, en 1958.

    Du Vietnam à l’Algérie, il est sur tous les fronts, menant une triple carrière d’écrivain, de grand reporter (Paris-Match, ORTF) et de cinéaste.

    Après le succès de la 317e Section et de la Section Anderson, dont il est l’auteur et le réalisateur, Pierre Schoendoerffer écrit et adapte à l’écran le Crabe tambour (1977, Grand Prix du roman de l’Académie française), puis l’Honneur d’un capitaine (1982). Le cinéaste y peint à nouveau des soldats luttant pour l’honneur, sans illusions sur l’issue du combat. Avec Dien Bien Phu, il réalise une puissante fresque guerrière doublée d’une méditation sur les sacrifices inutiles.

    Membre fondateur des César, Pierre Schoendoerffer était vice-président de l’Académie des Beaux-Arts. Il était père de trois enfants, dont le cinéaste Frédéric Schoendoerffer.

    (AFP)






    Très peu de film en tant que réalisateur mais ses films sont de véritable chef d’œuvre peignant la vérité et l'atrocité de la guerre d'indochine à voir et à revoir.

      La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 10:17