Forum de pronostics sportifs spécialisés dans le Football | Tennis | NBA _ Jeu 8 Déc - 22:00


    domenech - tout seul

    Partagez

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:30

    2010 : le cauchemar

    Dans son livre «Tout seul», dont la parution est prévue le 21 novembre, Raymond Domenech raconte notamment son Mondial 2010. Un mois de cauchemar pour un sélectionneur qui était désemparé dès le début de la compétition
    .

    Raymond Domenech s'est fait rare depuis le fiasco de Knysna, même s'il s'est mis à tweeter depuis peu. La sortie de son livre «Tout seul», prévue le 21 novembre, est très attendue car elle doit permettre de comprendre un peu mieux ce qui s'est passé lors du Mondial 2010 durant lequel la France a été éliminée dès la phase de groupes. A la lecture de ses confessions, on est surtout interpellé par l'état d'esprit du sélectionneur, déjà battu avant même de commencer. Tout cela étant le fruit de quatre ans pendant lesquels il s'est «accroché» pour revivre les mêmes émotions qu'en 2006. «Inquiet» le 9 juin à deux jours du match d'ouverture contre l'Uruguay (0-0), il n'a déjà plus de prise sur un groupe qui le rend fou : « J'ai les boules. Ma causerie d'avant-match est toute prête : "Allez vous faire foutre". (...) J'en ai marre de cette inertie collective. Je n'ai qu'une envie : les envoyer chier. Qu'ils se démerdent.»
    Tenu en échec par la Celeste, il lui reste deux matches pour se qualifier en huitièmes de finale. Il lui reste surtout «encore un mois à tenir» ! Pas l'état d'esprit idéal pour fédérer derrière lui, surtout qu'il ne semble plus capable de faire l'effort pour son groupe. «Je n'ai plus d'énergie, je ne les aime plus. Leurs caprices me gonflent», écrit-il le 16 juin à quelques heures du match décisif face au Mexique finalement perdu (0-1). Cette rencontre et le fameux épisode de l'insulte de Nicolas Anelka dans le vestiaire finira par «tuer» le groupe. Et son sélectionneur avec. «C'est sans espoir. (...) Je n'en peux plus. J'ai envie de disparaître», lâche-t-il plein de désarroi. Avant de reconnaître (un peu) ses torts : «Cette équipe est incapable de se transcender et j'y suis certainement pour quelque chose. Je me suis trompé totalement. Je suis humilié de m'être autant trompé».

    La vraie humiliation arrivera quelques jours plus tard, avec la grève de l'entraînement décrétée par les joueurs. «Je sentais que quelque chose de lourd se préparait. L'équipe s'était bouclée sur elle-même. Les palabres tournaient au complot», raconte-t-il tandis que la capitaine Patrice Evra lui explique qu'il «ne peut même pas imaginer» ce qui se trame. Excédé, Raymond Domenech explose dans le hall de l'hôtel après avoir vu que les joueurs faisaient même «la grève des massages» : « Je me casse. Je n'en ai plus rien à foutre de cette bande de débiles.» Une bande qui refusera de s'entraîner en mondovision, «alors que seulement deux ou trois joueurs y étaient favorables». Une bande qui l'obligera à lire un communiqué de la honte devant une presse médusée. Les dirigeants de la FFF, eux, ne sont pas épargnés : «Ils restaient dans notre hôtel, totalement transparents. (...) Après la défaite contre le Mexique, je n'existais déjà plus à leurs yeux. Je suis le bouc émissaire parfait. Il faut dire que j'ai fait beaucoup d'efforts pour...»



    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:33

    Dans son livre «Tout seul», dont la parution est prévue le 21 novembre, Raymond Domenech raconte notamment son Mondial 2010. Un mois de cauchemar pour un sélectionneur qui était désemparé dès le début de la compétition.

    Raymond Domenech s'est fait rare depuis le fiasco de Knysna, même s'il s'est mis à tweeter depuis peu. La sortie de son livre «Tout seul», prévue le 21 novembre, est très attendue car elle doit permettre de comprendre un peu mieux ce qui s'est passé lors du Mondial 2010 durant lequel la France a été éliminée dès la phase de groupes. A la lecture de ses confessions, on est surtout interpellé par l'état d'esprit du sélectionneur, déjà battu avant même de commencer. Tout cela étant le fruit de quatre ans pendant lesquels il s'est «accroché» pour revivre les mêmes émotions qu'en 2006. «Inquiet» le 9 juin à deux jours du match d'ouverture contre l'Uruguay (0-0), il n'a déjà plus de prise sur un groupe qui le rend fou : « J'ai les boules. Ma causerie d'avant-match est toute prête : "Allez vous faire foutre". (...) J'en ai marre de cette inertie collective. Je n'ai qu'une envie : les envoyer chier. Qu'ils se démerdent.»
    Tenu en échec par la Celeste, il lui reste deux matches pour se qualifier en huitièmes de finale. Il lui reste surtout «encore un mois à tenir» ! Pas l'état d'esprit idéal pour fédérer derrière lui, surtout qu'il ne semble plus capable de faire l'effort pour son groupe. «Je n'ai plus d'énergie, je ne les aime plus. Leurs caprices me gonflent», écrit-il le 16 juin à quelques heures du match décisif face au Mexique finalement perdu (0-1). Cette rencontre et le fameux épisode de l'insulte de Nicolas Anelka dans le vestiaire finira par «tuer» le groupe. Et son sélectionneur avec. «C'est sans espoir. (...) Je n'en peux plus. J'ai envie de disparaître», lâche-t-il plein de désarroi. Avant de reconnaître (un peu) ses torts : «Cette équipe est incapable de se transcender et j'y suis certainement pour quelque chose. Je me suis trompé totalement. Je suis humilié de m'être autant trompé».
    La vraie humiliation arrivera quelques jours plus tard, avec la grève de l'entraînement décrétée par les joueurs. «Je sentais que quelque chose de lourd se préparait. L'équipe s'était bouclée sur elle-même. Les palabres tournaient au complot», raconte-t-il tandis que la capitaine Patrice Evra lui explique qu'il «ne peut même pas imaginer» ce qui se trame. Excédé, Raymond Domenech explose dans le hall de l'hôtel après avoir vu que les joueurs faisaient même «la grève des massages» : « Je me casse. Je n'en ai plus rien à foutre de cette bande de débiles.» Une bande qui refusera de s'entraîner en mondovision, «alors que seulement deux ou trois joueurs y étaient favorables». Une bande qui l'obligera à lire un communiqué de la honte devant une presse médusée. Les dirigeants de la FFF, eux, ne sont pas épargnés : «Ils restaient dans notre hôtel, totalement transparents. (...) Après la défaite contre le Mexique, je n'existais déjà plus à leurs yeux. Je suis le bouc émissaire parfait. Il faut dire que j'ai fait beaucoup d'efforts pour...»
    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/2010-le-cauchemar/327940


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 16:55, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:34

    2006, le rêve inachevé
    Raymond Domenech revient dans son livre de souvenirs ("Tout seul", à paraître le 21 novembre) sur la plus belle épopée qu'il a menée à la tête de l'équipe de France, celle de la Coupe du monde 2006... achevée dans le désarroi.


    «Je n'ai rien fait tout seul, en dehors de certaines bêtises, peut-être». C'est sans doute parce que le souvenir de 2006, avec le recul, demeure le plus beau de sa carrière de sélectionneur, que Raymond Domenech y glisse ce trait d'humilité. L'ex-sélectionneur des Bleus rend ainsi hommage à son staff mais surtout à celui qui sera l'homme clé de la Coupe du monde en Allemagne, Zinédine Zidane.
    Zidane, leader incontestable
    Raymond Domenech décrit que, très vite, une fois son retour en bleu acquis, Zizou a été le moteur de l'équipe. «Si Zidane s'était braqué contre mes décisions, tous les jeunes l'auraient imité, Autant éviter d'en arriver là. J'ai préféré apaiser les esprits et instaurer une relation forte avec mon capitaine pour mieux faire passer les messages à l'équipe», écrit l'ancien sélectionneur pour expliquer certaines concessions. Face au «réflexe de la meute » qui régit alors (déjà ?) le groupe France, il faut un leader incontestable. Domenech s'emploie à offrir ce rôle à Zidane. Encore faut-il que l'intéressé l'accepte. Tandis que la star du Real se demande à quoi il sert, Domenech constate l'autorité de Zizou quand celui-ci met fin à une discussion-polémique au sujet des amendes infligées aux joueurs en cas de manquement : «Arrête de discuter pour rien, c'est comme ça, tu payes William», aurait tranché le capitaine selon Domenech. «Quand Zizou décidait, chacun acceptait (...) l'autorité du leader s'avérait incontestable».
    Pour autant, difficile, même pour le fin psychologue Domenech de percer à jour la personnalité de Zizou, avec qui le dialogue est difficile. L'ex-sélectionneur se souvient de poignées de mains forcées, de regards fuyants et parle d'un «malaise» dans sa relation avec le numéro 10. Il relate un dialogue de sourds quand Zidane explique ne pas savoir quoi dire à ses partenaires qui ne comprennent pas le contenu des entraînements ou sont lassés par les séances vidéo. Mais après un premier tour calamiteux, l'équipe de France se retrouve face à l'Espagne. Zidane repousse sa retraite espérée par ses amis espagnols et Domenech exulte d'une joie «sauvage». Puis vient le Brésil, «un match d'anthologie, sans doute le plus beau match de toute ma carrière de sélectionneur», écrit Domenech qui voit les événements se dérouler «comme (je l'avais) prévu». Anecdote piquante avant la demi-finale contre le Portugal, Domenech rapporte avoir, par superstition, hésité à serrer la main de son homologue, le Brésilien Scolari et s'être lavé les mains ensuite, lui dont le dernier geste de sélectionneur restera en 2010 sa poignée de mains refusée à Parreira, le sélectionneur de l'Afrique du Sud...
    «Je repense à cette finale comme à une tragédie», glisse Domenech à propos de cette finale échappée face à l'Italie. Là encore, Zizou hante ses souvenirs. «Le coup de tête (...) a entraîné son expulsion, la fin brutale de notre confiance et la défaite». Mais malgré ce geste qui «révèle un pan sombre du caractère de ce joueur unique», Domenech raconte qu'il a fait applaudir Zidane dans le vestiaire par des joueurs qui en voulaient terriblement à leur capitaine. Pour le sélectionneur, cette Coupe du monde presque parfaite aura finalement été un rêve. «C'était pour vivre à nouveau ce rêve que je me suis accroché durant quatre ans», lâche-t-il. Parfois, mieux vaudrait que les rêves restent inachevés...
    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/2006-le-reve-inacheve/327955


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 16:57, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:36

    L'insulte d'Anelka : sa version
    Dans son livre «Tout seul», dont la parution est prévue le 21 novembre, Raymond Domenech revient sur l'insulte proférée par Nicolas Anelka à la pause du France-Mexique du Mondial 2010. Verbatim.


    «- J'avais demandé de la profondeur et toi Nico, sur le premier ballon, tu restes là, sans bouger. Va en profondeur, vas-y !
    - C'est ça, toujours moi...
    - Oui, toujours toi. Parce que c'est toi qui décroches et qui ne va pas en profondeur.
    - Mais si, j'y vais.
    - Non.
    - Si, j'ai essayé.
    - Mais non! Ne dis pas ça! On est dix sur le banc à voir que te n'y vas pas!
    - (A Ribéry) Il m'emmerde! C'est quoi, ça? Toujours moi!
    - (Patrice Evra prend la parole) Ça va les gars, on se calme, il reste une mi-temps à jouer, on est bien...
    - (Anelka ne s'est pas calmé) Enculé, t'as qu'à la faire tout seul ton équipe de merde! J'arrête, moi...
    Je n'ai pas tout entendu. La fin de la phrase m'a échappé dans le brouhaha. Bizarrement, j'ai été moins choqué par l'insulte que par le tutoiement qui cassait une barrière, celle des fonctions, des âges, de la hiérarchie.»
    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-insulte-d-anelka-sa-version/327972


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 17:07, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:37

    «Anelka a tué le groupe»
    Dans son livre «Tout seul», dont la parution est prévue le 21 novembre, Raymond Domenech raconte notamment son Mondial 2010. Une compétition manquée dont il fait porter une grande partie de la responsabilité à Nicolas Anelka et Franck Ribéry. Thierry Henry n'est pas épargné à l'instar de Florent Malouda.


    «Anelka ne fait rien pour les autres»

    «Anelka est toujours aussi dilettante. Il a très peu marqué lors de la séance du 8 juin. (...) Après l'Uruguay, c'est une énigme. Il ne se passe rien. Il ne fait rien pour les autres. (...) Lors de l'entraînement du 16 juin, il joue en marchant. (...) Il m'insulte à la pause du match contre le Mexique alors que je n'ai cessé de me battre pour lui et avec lui. (...) Il a joué sa carte personnelle, comme toujours. Il a tué le groupe. Après le match, il rigolait avec Gallas. Quelle inconscience. Etaient-ils heureux de la défaite ? (...) Il ne veut pas s'excuser devant le groupe. "J'accepte. Je serai toujours un incompris." Lui et encore lui. Tout le reste, par exemple la notion d'équipe, le dépasse.»

    « J'ai rayé Henry de ma mémoire »

    « Il a joué un match entier dans l'année, ne devrait pas être là, fait la gueule et n'assume pas son rôle. (...) Le 10 juin, lors de l'entraînement, il regarde de loin, n'est pas concerné. (...) Lors de la session du 16 juin, il arbitre et dirige. (...) Avant la rencontre face au Mexique, il n'a pas fait un mètre pour s'échauffer. Je l'ai rayé de ma mémoire mais c'est une erreur car on ne met pas un joueur de sa trempe sur le côté sans lui parler. J'ai mis Gignac à la pause à la place d'Anelka mais j'aurais dû mettre Henry. Ca lui aurait plu de jouer les héros. (...) Evra le soupçonne d'être la taupe du vestiaire mais il a ensuite retourné tout le monde, est parvenu à souffler que je pourrais être la taupe. (...) Contre l'Afrique du Sud, j'aurais préféré mettre Réveillère avant-centre, mais le staff m'a convaincu. (...) Finir sa carrière internationale sur l'affaire du bus, c'est tout de même injuste. »

    « Malouda ne supporte pas de ne pas être leader de l'attaque »

    « Il fait la gueule parce qu'il refuse de jouer milieu défensif. (...) Ses états d'âme perturbent la mise en place tactique. (...) Il fait la gueule à chaque fois que je lui donne un conseil. (...) Il en est même arrivé à tacler Valbuena et Diaby sans raison, juste parce qu'il venait de perdre le ballon. En fait, il ne supporte pas de ne pas être le leader de l'attaque. Il veut être numéro 10, un point c'est tout. (...) Contre l'Uruguay, il fait une bonne entrée. Il pourrait apporter plus s'il n'était pas aussi bourricot. »

    « J'ai confié les clés à Ribéry. Quel con je suis... »

    «Ribéry n'aime pas Gourcuff, c'est certain. (...) Avant l'Uruguay, j'ai dit à Gourcuff : "Je t'ai confié les clés, à toi de jouer !" Le pire, c'est le regard de Franck Ribéry. Je me fais peut-être du cinéma, mais j'ai vu dans ses yeux la haine, le mépris, ou la jalousie. (...) Il est semblable à Anelka et Henry : tout tourne autour de leur nombril. Lorsque ça coince, ils sont les premiers à quitter le navire. (...) Un joueur cadre de 2008 m'avait prévenu à son sujet et moi, je lui ai confié les clés. Quel con je suis...»

    «Réveille-toi, Yoann !»

    «J'ai envie de lui mettre des gifles, avec son air de garçon candide, de pauvre petit malheureux à qui on veut du mal. Réveille-toi Yoann ! (...) Il est dans son monde de bisounours. (...) Le 9 juin, il boude à l'entraînement parce que c'est dans sa nature et qu'il ne peut pas comprendre, avec son sens aigu du collectif, le positionnement de Malouda. (...) A l'entraînement, le 9 juin, il dort ou ne sait plus ce qu'il faut faire pour ne pas déplaire. (...) Contre l'Uruguay, il subit. Il court mais n'apporte rien. Il est trop lent, pas serein. (...) Lors des séances vidéo, on se rend compte qu'Anelka ne passe pas à Gourcuff. (...) A l'entraînement, quand il est intégré à l'équipe des titulaires, ils ont saboté l'affaire. (...) Sur TF1, il met en cause la défense. J'étais défait. Les attaquants ne le supportaient plus et il y ajoutait les défenseurs.(...) Il s'est mis en colère après le Mexique. Il en est capable ! Plus tôt, cela aurait été mieux. Il a la rage et je lui dis que pour avoir le pouvoir en équipe de France, il faut le prendre.»
    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/-anelka-a-tue-le-groupe/327975


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 17:09, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:38

    Les trois erreurs de Knysna

    Dans son livre «Tout seul», dont la parution est prévue le 21 novembre, Raymond Domenech évoque évidemment l'épisode de la grève des joueurs à Knysna le 20 juin 2010. Un jour où il estime avoir commis trois erreurs.


    Chargeant les joueurs, Raymond Domenech reconnaît quelques torts dans son livre. Trois d'entre eux ont pris corps lors de la journée du 20 juin 2010, qui verra les Bleus faire la grève de l'entraînement sous l'oeil des caméras du monde entier. Le sélectionneur prévient son préparateur physique Robert Duverne de l'intention du groupe. «Il a perdu son contrôle. Avec Evra, ils ont commencé à en venir aux mains, en direct devant les caméras. Je les ai séparés. Ma première erreur. J'aurai dû les laisser aller au bout de leur logique d'affrontement : leur bagarre aurait montré que le staff était prêt à se battre pour défendre l'intérêt de l'équipe de France.»
    «J'ai rapidement compris que l'influence de Thierry était aussi nulle que la mienne.»Ensuite, les joueurs sont remontés dans le bus. «J'ai suivi les joueurs. La deuxième très grosse erreur m'attendait. J'aurais dû les empêcher de quitter le terrain, exiger qu'ils s'entraînent et non pas négocier et subir.» Au lieu de ça, Raymond Domenech explique s'être retrouvé face à un mur. Son discours, tantôt moralisateur, tantôt pédagogue n'a jamais trouvé d'écho au sein des Bleus. «J'ai capté une bribe de phrase que Thierry Henry a suspendue à mon arrivée : "Le coach a quand même dit des choses vraies, il a peut-être raison les mecs..." Mais j'ai rapidement compris que l'influence de Thierry était aussi nulle que la mienne.»
    Le communiqué des joueurs, dont la rédaction a été notamment confiée à l'agent de Toulalan, passera de mains en mains. Mais personne ne veut le lire. Ce sera finalement le sélectionneur lui-même qui s'en chargera. Il ne considère d'ailleurs pas ça comme un tort. «J'ai espéré un court instant qu'un membre de l'équipe, son capitaine ou Thierry Henry, vienne me rejoindre afin d'assumer les responsabilités collectives. (...) Mais personne n'a bougé, trop content d'être protégé par mon impulsion. (...) Mais ma troisième erreur, c'est de ne pas avoir précisé que je ne cautionnais pas ce texte. C'était tellement évident dans mon esprit que je n'ai même pas pensé à le dire. En direct, le public assistait à ce que je redoutais le plus : le suicide collectif de l'équipe de France.»

    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Les-trois-erreurs-de-knysna/328000


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 17:10, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 7:39

    Interrogé lors du journal de 20h de TF1, lundi, sur son livre dans lequel il s'en prend notamment à Anelka et Ribéry, Raymond Domenech a repoussé toute idée de «règlement de comptes.» Pour l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, il s'agit simplement d'une «explication d'un mécanisme, pourquoi on peut arriver à ces situations là, comment on arrive avec le poids de la pression à avoir une équipe qui se dégrade.»


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 15:07

    «J'ai raté quelque chose...»

    Ce mardi matin, à la veille de la publication de son livre «Tout seul», Raymond Domenech a répondu aux questions des journalistes. «Soulagé» de s'être confié, l'ancien sélectionneur des Bleus a mis en avant la «solitude» qui l'a accompagné pendant six ans.

    «Raymond Domenech, êtes-vous heureux d'avoir écrit ce livre ?
    Ce n'est pas le mot. Je suis satisfait, soulagé. J'avais des choses à dire et je voulais être le plus honnête possible. C'est ma version de ce qu'a été ma réalité pendant six ans. J'assume tout.

    Vous avez tenu un carnet de notes pendant toutes ces années. Pourquoi ?
    Il fallait que je sorte ces choses de moi-même quotidiennement. J'avais besoin de ça. Au total, j'ai plus de mille pages de notes. Mais après coup, je regrette de ne pas m'en être assez servi.

    Pourquoi ce titre, Tout seul ?
    C'est vrai que j'avais un staff, une famille, des amis. Mais il y a toujours la solitude de la décision. Lorsqu'il faut faire l'équipe, on est devant une feuille blanche. Seul. Dans les moments-clés de la vie d'un sélectionneur, on est seul. Face au groupe, on est seul. Et il faut tout assumer seul.

    Quand vous êtes-vous senti le plus seul lors du Mondial 2010 ?
    A la pause, dans le vestiaire de France-Mexique. Lorsqu'Anelka m'insulte, il y a une rupture dans la hiérarchie. Ce tutoiement, c'est l'effondrement d'un monde. Je suis en pleine détresse. Choqué.

    Comment avez-vous vécu le fait de vous mettre dans un personnage qui prenait les médias de haut, surjouait de la dérision...
    Je voulais bien passer pour le roi des cons si le groupe me suivait. C'est un choix que j'ai fait. Je n'en suis pas forcément fier mais c'était pour protéger le groupe.

    Regrettez-vous aujourd'hui votre demande en mariage après l'élimination de l'Euro 2008 par l'Italie ?
    Avant de faire cela, j'avais fait le bilan du match et de l'Euro pendant 4 minutes! J'avais parlé de la blessure de Ribéry, de l'expulsion d'Abidal. Mais j'ai le défaut (ou la qualité ?) de penser positif. J'avais besoin de m'accrocher à quelque chose, à celle que j'aime. C'est là que j'ai commencé à perdre ma lucidité de sélectionneur.

    Dans votre livre, vous évoquez beaucoup la situation d'un Gourcuff qui n'est pas aimé par une partie du groupe...
    Je me suis rendu compte qu'inconsciemment, beaucoup de joueurs ne lui faisaient pas la passe lorsqu'il était le mieux placé. Le «sortir» du groupe, c'était un moindre mal. Sinon, il fallait virer 4 ou 5 joueurs. J'ai été sévère avec lui mais c'est parce que c'est un mec super, cultivé, avec le sens du collectif. Il n'avait rien à faire dans ce contexte difficile. Je l'ai protégé. J'espère qu'il a compris qu'un vrai leader devait prendre sa place, avec autorité.

    Pourquoi n'avoir pas pris des décisions radicales en écartant certains cadres ?

    Mais parce qu'ils étaient les meilleurs joueurs du moment ! La valeur du joueur est aussi importante que l'état d'esprit. On ne gagne pas un Mondial avec des joueurs qui n'ont «que» le bon état d'esprit. Et puis, on a toujours l'espoir que ça va marcher.

    Vous avez été très déçu par Toulalan ou d'autres. Plus que par les stars...
    On est toujours déçu par ceux dont on attend le plus. Je me suis battu pour eux et ils ont manqué de confiance envers moi. Ils ne m'ont rien dit sur ce qui se tramait dans le groupe. Là, j'ai raté quelque chose dans le rapport humain.

    Vous voulez redevenir entraîneur ?

    Je n'ai jamais eu l'intention d'abandonner. Quand on vit une passion, on n'est jamais vraiment à la retraite. Je ne suis pas en manque. Je ne suis pas à la recherche d'un poste. Mais j'ai envie de revenir.

    http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/-j-ai-rate-quelque-chose/328121


    Dernière édition par Bruno le Mar 20 Nov - 17:13, édité 1 fois


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: domenech - tout seul

    Message  Bruno le Mar 20 Nov - 15:08

    Le Graët presque sans avis
    nterrogé sur Canal + mardi quant à la sortie du livre de l'ancien sélectionneur des Bleus Raymond Domenech, le président de la FFF, Noël Le Graët, n'a pas paru plus intéressé que cela par l'ouvrage : «C'est surtout Raymond Domenech qui avait le besoin d'écrire. Je ne suis pas certain que le monde du foot l'attendait, mais j'imagine qu'il a pris le temps de la réflexion, (...) Je crois que c'est surtout lui qui est intéressé par cette sortie.» Dans ce livre, Raymond Domenech revient sur ses années à la tête de l'équipe de France et notamment sur le triste parcours de ses joueurs lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. «C'est sa vision des choses», a conclu Noël Le Graët


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Pleo
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2011
    Localisation : Domaine de Luchin

    Re: domenech - tout seul

    Message  Pleo le Sam 1 Déc - 16:39

    Domenech invité du petit journal de Canal + :

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

    Contenu sponsorisé

    Re: domenech - tout seul

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:00


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 22:00