Forum de pronostics sportifs spécialisés dans le Football | Tennis | NBA _ Dim 11 Déc - 6:01


    FC METZ

    Partagez

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mar 18 Mar - 10:56

    Et de trois qui font dix


    Face à Châteauroux, les Grenats ont retrouvé la recette du succès, même réduits à dix contre onze après l’expulsion de Romain Rocchi. Les Messins décrochent trois précieux points ce soir qui leur permettent d'avoir dix longueurs d'avance sur le quatrième !





    Loin des feux des projecteurs des deux dernières semaines, dans une ambiance plutôt confidentielle, les Grenats ont misdu temps à trouver la recette pour s’exprimer comme ils l’auraient souhaité dans l’Indre, mais ils sont parvenus àrassembler tous les ingrédients nécessaires pour décrocher une nouvelle victoire et conforter leur place de leader duChampionnat de Ligue 2.
    Au coup d’envoi du match, sur la pelouse synthétique de la Berrichonne, les hommes d’Albert Cartier eurent toutes lespeines à contourner l’arrière-garde castelroussine, toujours très regroupée et particulièrement inspirée pour mener la viedure aux attaquants lorrains, pour se procurer des occasions en première période.
    Pour preuve, seul Romain Rocchi, capitaine en l’absence de Sylvain Marchal, eut l’occasion de tenter sa chance au coursde la première mi-temps. Hors de la surface de réparation adverse, le milieu de terrain envoyait le ballon légèrement au-dessus de la barre transversale locale (11°). Du côté rouge et bleu, le bilan était à peine plus glorieux à la pause : seulTerence Makengo, bien servi par Nasser Chamed, titillait Johann Carrasso au cours des quarante-cinq premièresminutes de jeu (28°).
    Durant tout ce temps, les débats se concentraient essentiellement dans l’entre jeu. Pour gratter un maximum de ballons, les récupérateurs grenat ne s’investissaient pas qu’à moitié et faisaient preuve de beaucoup d’engagement, parfois peut-être trop puisqu’Ahmed Kashi puis Romain Rocchi furent avertis (5°, 14°). Ce dernier fut même expulsé en secondepériode, juste après l’ouverture du score messine (64°).
    A la reprise, les Grenats revenaient sur la pelouse bien plus inspirés. Ils se procuraient même une occasion dès le coup de sifflet de monsieur l’arbitre, par l’intermédiaire de Romain Métanire qui frappait au but depuis son côté droit et nelaissait ainsi pas de répit à Landry Bonnefoi (46°). Après cette opportunité, les Messins poursuivaient sur leur lancée etfaisaient passer un bien mauvais quart d’heure aux Castelroussins, pourtant auteurs d’une première mi-tempsintéressante. Les Lorrains étaient alors omniprésents et affichaient un visage bien plus conforme à leurs qualités.
    Ce regain de forme se concrétisait finalement sur une logique ouverture du score. Eux qui s’étaient fait piéger le week-end dernier sur coup-de-pied arrêté face à Lens, infligeaient à leur tour cette sentence à leur adversaire du jour. Sur une bellecombinaison, travaillée à l'entraînement, Eduardo récupérait un ballon en retrait, frappait et trompait la vigilance de ladéfense locale (0-1, 63°). Le Brésilien inscrivait ainsi son premier but sous ses nouvelles couleurs. Les Messins enprofitaient au passage pour donner une leçon de réalisme à leur adversaire, eux qui en avaient cruellement manquésamedi face à Lens.  
    A dix contre onze quelques instants seulement après avoir ouvert la marque, la formation messine allait résister jusqu’à la fin du match, faisant preuve d’une belle solidarité et de beaucoup de détermination. Les défenseurs grenat donnaient deleur personne pour stopper les nombreuses incursions adverses dans leur surface et Johann Carrasso réalisait lesarrêts qu’il fallait aux bons moments (66°, 76°). En fin de match, sur une tête de Christopher Maboulou, les Grenats étaientà deux doigts de se contenter d’une unité dans le Berry, mais la tête du milieu de terrain n’accrochait pas le cadre desVisiteurs (85°).
    Efficaces et solidaires, les Messins s’imposent finalement ce soir sur la plus petite des marges face à Châteauroux,comme ce fut le cas lors du match aller. A dix contre onze, les hommes d’Albert Cartier ont décroché un précieux succèsalors qu’il ne reste plus que dix journées de championnat à disputer. Les Lorrains disposent ce soir de dix longueursd’avance sur le quatrième, Niort, et peuvent rentrer en Moselle le cœur léger et avec le sentiment du devoir accompli.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mar 18 Mar - 10:58


    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 26 Mar - 12:29

    Et de trois qui font dix


    Face à Châteauroux, les Grenats ont retrouvé la recette du succès, même réduits à dix contre onze après l’expulsion de Romain Rocchi. Les Messins décrochent trois précieux points ce soir qui leur permettent d'avoir dix longueurs d'avance sur le quatrième !



    Loin des feux des projecteurs des deux dernières semaines, dans une ambiance plutôt confidentielle, les Grenats ont misdu temps à trouver la recette pour s’exprimer comme ils l’auraient souhaité dans l’Indre, mais ils sont parvenus àrassembler tous les ingrédients nécessaires pour décrocher une nouvelle victoire et conforter leur place de leader duChampionnat de Ligue 2.
    Au coup d’envoi du match, sur la pelouse synthétique de la Berrichonne, les hommes d’Albert Cartier eurent toutes lespeines à contourner l’arrière-garde castelroussine, toujours très regroupée et particulièrement inspirée pour mener la viedure aux attaquants lorrains, pour se procurer des occasions en première période.
    Pour preuve, seul Romain Rocchi, capitaine en l’absence de Sylvain Marchal, eut l’occasion de tenter sa chance au coursde la première mi-temps. Hors de la surface de réparation adverse, le milieu de terrain envoyait le ballon légèrement au-dessus de la barre transversale locale (11°). Du côté rouge et bleu, le bilan était à peine plus glorieux à la pause : seulTerence Makengo, bien servi par Nasser Chamed, titillait Johann Carrasso au cours des quarante-cinq premièresminutes de jeu (28°).
    Durant tout ce temps, les débats se concentraient essentiellement dans l’entre jeu. Pour gratter un maximum de ballons, les récupérateurs grenat ne s’investissaient pas qu’à moitié et faisaient preuve de beaucoup d’engagement, parfois peut-être trop puisqu’Ahmed Kashi puis Romain Rocchi furent avertis (5°, 14°). Ce dernier fut même expulsé en secondepériode, juste après l’ouverture du score messine (64°).
    A la reprise, les Grenats revenaient sur la pelouse bien plus inspirés. Ils se procuraient même une occasion dès le coup de sifflet de monsieur l’arbitre, par l’intermédiaire de Romain Métanire qui frappait au but depuis son côté droit et nelaissait ainsi pas de répit à Landry Bonnefoi (46°). Après cette opportunité, les Messins poursuivaient sur leur lancée etfaisaient passer un bien mauvais quart d’heure aux Castelroussins, pourtant auteurs d’une première mi-tempsintéressante. Les Lorrains étaient alors omniprésents et affichaient un visage bien plus conforme à leurs qualités.
    Ce regain de forme se concrétisait finalement sur une logique ouverture du score. Eux qui s’étaient fait piéger le week-end dernier sur coup-de-pied arrêté face à Lens, infligeaient à leur tour cette sentence à leur adversaire du jour. Sur une bellecombinaison, travaillée à l'entraînement, Eduardo récupérait un ballon en retrait, frappait et trompait la vigilance de ladéfense locale (0-1, 63°). Le Brésilien inscrivait ainsi son premier but sous ses nouvelles couleurs. Les Messins enprofitaient au passage pour donner une leçon de réalisme à leur adversaire, eux qui en avaient cruellement manquésamedi face à Lens.  
    A dix contre onze quelques instants seulement après avoir ouvert la marque, la formation messine allait résister jusqu’à la fin du match, faisant preuve d’une belle solidarité et de beaucoup de détermination. Les défenseurs grenat donnaient deleur personne pour stopper les nombreuses incursions adverses dans leur surface et Johann Carrasso réalisait lesarrêts qu’il fallait aux bons moments (66°, 76°). En fin de match, sur une tête de Christopher Maboulou, les Grenats étaientà deux doigts de se contenter d’une unité dans le Berry, mais la tête du milieu de terrain n’accrochait pas le cadre desVisiteurs (85°).
    Efficaces et solidaires, les Messins s’imposent finalement ce soir sur la plus petite des marges face à Châteauroux,comme ce fut le cas lors du match aller. A dix contre onze, les hommes d’Albert Cartier ont décroché un précieux succèsalors qu’il ne reste plus que dix journées de championnat à disputer. Les Lorrains disposent ce soir de dix longueursd’avance sur le quatrième, Niort, et peuvent rentrer en Moselle le cœur léger et avec le sentiment du devoir accompli.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 26 Mar - 12:30

    Metz – Brest :


    LE GROUPE MESSIN

    Les 16 joueurs sélectionnés

    Gardiens : CarrassoM’Fa.
    Défenseurs : BussmannChoplin, Inez, MarchalMétanire, Milan.
    Milieux : KashiN’DoyeNgbakotoSarr.
    Attaquants : SakhoVionFauvergue, Eduardo.

    Les joueurs non sélectionnés

    Suspendus : LejeuneRocchi.
    Blessés : N’DourTeixeira, Bourgeois.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 26 Mar - 12:31

    Metz – Brest : les réactions


    Découvrez les premières réactions des acteurs de la victoire messine face à Brest, ce lundi soir à Saint-Symphorien (1-0).



    Albert Cartier (entraîneur du FC Metz) : « Ce n’était pas facile de stopper cette équipe brestoise qui était en pleineconfiance. Nous avons dû nous appliquer techniquement. Nous n’avons pas fait un grand match, mais un match solidecontre une équipe qui est venue pour gagner. Nous avons eu de très bons moments de possession de balle en premièrepériode mais nous avons fini le match au mental. C’est compliqué d’être leader, car nous sommes ‘chassés’ chaquesemaine, mais je trouve que les garçons réagissent bien. Nous devons continuer à afficher la même sérénité et la mêmedétermination jusqu’à la fin de la saison pour atteindre notre objectif. »
    Sylvain Marchal (capitaine du FC Metz) : « On a essayé de jouer en première mi-temps, de créer des décalages. Nous avonscherché des solutions contre une équipe en forme et nous avons eu la chance de marquer rapidement en deuxième période. Par la suite, on a davantege subi en essayant tout de même de gérer le match. Globalement, c’est une soirée positive : nousprenons trois points et nous sommes à 11 points du quatrième. »
     
    Bouna Sarr (milieu de terrain du FC Metz) : « Ce soir, nous avons fait le travail et nous nous sommes imposés sur la plus petite des marges. Je pense que nous avons été solides. Il reste neufs matchs, on reste sur deux victoires d’affilée : à nousde continuer sur cette lancée ! »
     
    Yeni Ngbakoto (buteur du soir) : « Sur le but, il faut saluer Johann Carrasso qui a bien senti le coup*. Sur sa relance, nous nous sommes vite projetés vers l’avant, puis Eduardo a bien remisé et ensuite j’ai frappé… à l’instinct. Cela faisait deux mois que je n’avais pas été décisif, autant dire que cela fait du bien de marquer ! C’est un beau but mais c’est surtout un but important pour l’équipe. Sur ce match, nous avons fait preuve de courage et nous avons fait les efforts les uns pour les autres. Certes, tout n’a pas été parfait et il y a encore beaucoup de déchets, mais nous avons au moins montré que l’équipe a du caractère. Nous avions à cœur de repartir du bon pied chez nous après la défaite contre Lens. C’est bien pour la confiance et c’est bon pour le moral ! »
     
    Alex Dupont (entraîneur du Stade Brestois) : « Nous avons fait une première mi-temps timide. Je retiens plutôt notre bonne deuxième période où nous avons bousculé le FC Metz. Yeni Ngbakoto marque un  but magnifique. Nous avons eu une belle occasion avec Benoît Lesoimier mais nous n’avons pas assez pesé pour inquiéter les Messins. »

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 26 Mar - 12:32


    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 29 Mar - 15:39

    Louis Saha : « Metz est favori »


    Formé au club grenat, Louis Saha a fait les beaux jours d’Everton, Fulham ou encore de Manchester United. A la retraite depuis cet été, l’ex-Grenat en a profité pour rendre une petite visite aux Messins, l’occasion pour l’équipe du fcmetz.com de lui poser quelques questions.



    Louis, que nous vaut le plaisir de votre visite au FC Metz ? 
     
    Louis Saha : « Je suis passé faire un coucou à Albert Cartier que je n’ai pas vu depuis longtemps et puis j’ai ramené le soleilau passage (rires). »
     
    Vous avez mis un terme à votre carrière de footballeur cet été. Comment se passe votre retraite sportive ? Avez-vous desprojets ? 
     
    L. S. : « Depuis huit mois, je me reconvertis dans le consulting d’agent. Je regarde les jeunes espoirs du football et je créer unréseau en France et en Europe pour un grand groupe en Angleterre. J’ai dû apprendre un nouveau métier ces derniersmois, mais comme il y a toujours un lien avec le football cela facilite les choses. Je travaille sur d’autres projets également cequi me permet d’avaler plus facilement la pilule de la retraite car c’est toujours un moment délicat à passer. »
     
    Vous avez assisté à l’entraînement des Messins vendredi matin. Qu’avez-vous pensé de la qualité du groupe ?
     
    L. S. : « J’ai trouvé qu’il y avait un très bon état esprit. Le FC Metz a une belle équipe avec de la qualité.  Sinon, il y a de bons joueurs dans cette équipe, elle grandit et j’espère qu’elle évoluera très bientôt en Ligue 1. »
     
    Avez-vous suivi le parcours du club ces dernières années ? 
     
    L. S. : « Evidemment car j’ai débuté ma carrière à Metz, et puis ma belle famille est originaire de Creutzwald alors j’ai toujours des attaches ici. Cela m’a fait de la peine de voir le club "faire le yoyo" ces dernières années. Cela a été difficile de comprendre comment il a pu descendre en National mais cela fait extrêmement plaisir de voir que le FC Metz a retrouvé des couleurs depuis. Finalement, cela a sans doute été une bonne claque qui permet maintenant au club de vivre de beaux moments. »
     
    Gardez-vous un souvenir particulier de vos années messines ? 
     
    L. S. : « Je me souviens très bien de cette deuxième place obtenue en 1998. C’est à la fois un souvenir heureux et malheureux car en tant que joueur on a toujours envie de remporter des titres. J’ai aussi quelques regrets car j’aurais aimé jouer davantage sous le maillot messin. »
     
    Après votre formation à Metz, vous avez explosé en Premier League. Quels moments ont le plus marqué votre belle carrière ? 
     
    L. S. : « J’ai des attaches et des bons souvenirs dans tous les clubs que j’ai côtoyés. Evidemment, je retiens surtout les grosses compétitions et donc les matches de Ligue des Champions auxquels j’ai pu participer lorsque j’évoluais à Manchester United. J’ai débuté dans un petit club de banlieue parisienne, alors avoir eu la chance de faire carrière dans le football est un vrai bonheur et ma plus belle victoire en soi. »
     
    Vous êtes le troisième attaquant français le plus performant en Angeleterre. Depuis, Papiss Cissé et Emmanuel Adebayor ont fait aussi des passages remarqués en Premier League. Est-ce que l’Angleterre ne serait-elle pas finalement une terre d’accueil de choix pour les attaquants formés en Lorraine ? 
     
    L. S. : « Effectivement, la formation à Metz peut être un bon tremplin pour les joueurs qui souhaitent évoluer en Angleterre au cours de leur carrière. A tous les postes, les jeunes travaillent durement au centre de formation messin et ils ont l’état d’esprit et la vélocité requis pour correspondre à ce que peuvent rechercher certains clubs de Premier League, mais ce n’est pas uniquement le cas pour les attaquants ! »
     
    Pouvez-vous nous donner vos pronostics sur les trois équipes susceptibles de monter en Ligue 1 à la fin de la saison ? 
     
    L. S. : « Metz est favori évidemment, tout comme Lens. Par contre, je n’ai pas suffisamment suivi le parcours de Niort pour savoir si cette équipe est capable d’accrocher la troisième place jusqu’au terme du championnat, mais je pense vraiment que c’est déjà quasiment acquis pour Metz, comme pour Lens. Ces deux équipes peuvent maintenant commencer à préparer la transition entre la Ligue 2 et la Ligue 1 ! J’espère aussi que les Messins ne se feront pas doubler par Lens pour le titre car ils le méritent au regard de leur saison. »
     
    Et pour finir, en tant qu’ancien joueur de l’Equipe de France, un petit pronostic également pour la Coupe du Monde 2014 ? 
     
    L. S. : « J’espère qu’au fil des semaines la confiance va gagner les joueurs français. Je pense que, grâce à un sélectionneur qui a de l’expérience, les Bleus parviendront à passer les phases de groupe et ensuite… on verra ! A titre personnel, je pense que cette Coupe du Monde doit servir surtout à préparer au mieux l’Euro 2016. »

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 29 Mar - 15:41

    Le groupe pour Angers - Metz


    Albert Cartier a dévoilé son groupe pour le déplacement à Angers. Kévin Lejeune et Romain Rocchi sont de retour dans les seize après avoir purgé leur match de suspension, Nicolas Fauvergue et Ahmed Kashi, blessé, ne seront pas du déplacement.



    LES 16 JOUEURS SELECTIONNES 

    Gardiens : CarrassoM’Fa.
    Défenseurs : BussmannChoplin, Inez, MarchalMétanire, Milan.
    Milieux : LejeuneRocchiN’DoyeNgbakotoSarr.
    Attaquants : SakhoVion, Eduardo.

    LES JOUEURS NON SELECTIONNES 

    Blessés : N’DourTeixeira, Bourgeois, Kashi.
    A disposition de l'équipe réserve : Angani, Cornet, Didillon, Fauvergue, Lancina, O'Shaughnessy, Nsor, Philipps, Popoola,Sido.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 29 Mar - 15:47

    Un pas de plus!


    Au terme d’un match équilibré où chaque équipe a eu sa mi-temps, les Grenats reviennent d’Angers avec un match nul mérité (2-2) qui leur permet de conserver leur confortable avance sur le quatrième. Onze points à huit journées de la fin : cela commence à sentir bon !



    C’était un match annoncé au sommetentre le leader du classement et le quatrième tout juste redescendu du podium il y a une semaine : le moins que l’on puisse dire, c’est que cette rencontre aura mérité son qualificatif comme rarement ce futle casUne première mi-temps dominée de la tête et des épaules par une équipe messine joueuse en terre adverse, uneseconde période à mettre à l’actif des joueurs du SCO et quelques buts splendides en guise de cerises sur le gâteau :c’est le football comme on l’aime !



    L’ouverture du score, signée Diafra Sakho dès la septième minute de jeuavait mis les Grenats sur la bonne voie, toutcomme la frappe lumineuse de Yeni Ngbakoto à la demi-heure de jeu leur avait permis de remettre les pendules à l’heurequelques minutes après l’égalisation angevine. A la pause, on aurait presque pu se laisser aller à l’euphorie, en tantqu’observateur extérieur de ce match et supporter messin : une victoire aurait en effet offert aux joueurs d’Albert Cartier uneavance de quatorze unités sur leur adversaire du jour, également accessoirement quatrième du classement si le score enétait resté .


    Au final, l’entraîneur vosgien du FC Metz devra se contenter d’un résultat nul, car le second acte donna surtout l’opportunitéaux hommes du SCO de se mettre en valeur et de faire vibrer leur public : après la nouvelle égalisation de Gamboa, toutjuste entré en jeu et d’une superbe frappe à dix minutes de la fin, ce furent même les Locaux qui se procurèrentsuffisamment d’occasions pour être tout près de rafler la mise dans les dernières secondes.


    Un résultat de parité qui n’est pas loin d’arranger tout le monde : les Messins restent solides leaders, conservent onzepoints d’avance sur le quatrième et les Angevins reprennent pied sur le podium de cette Ligue 2.


    En outre, les spectateurs assis dans les tribunes de Jean-Bouin ont eu en prime droit à trois buts venus d’ailleurs : sil’ouverture du score de Diafra Sakho du plat du pied, sur un service d’Eduardo déjà passeur lundi face à Brestn’a pas àrougir au niveau de la beauté de l’action de jeu initiée par Métanire sur son côté droit (0-1, 7°), elle était moinsspectaculaire que le premier but du SCO inscrit par le tout jeune Ben Othman d’une frappe lobée des vingt-cinq mètres (1-1, 21°), moins spectaculaire aussi que le deuxième but messin marqué par Yeni Ngbakoto d’une frappe instantanée desvingt mètres légèrement contrée au départ (1-2, 29°), moins spectaculaire encore que l’égalisation de Gamboa pour Angers d’une nouvelle tentative éloignée et enroulée du droit (2-2, 80°). Au sommet, on vous dit !


    Le bloc messin, dominateur en première période, ne refusant jamais de prendre le jeu par les cornes à l’extérieur, futdavantage mis à l’épreuve en deuxième mi-temps. Il faiblit un peu, ne rompit jamais. C’est aussi cette force-là, ce collectif débordant de solidarité dans les moments les plus difficiles, qui mènera certainement Albert Cartier et ses hommes  où ils souhaitent arriver. L’arbitre aurait pu siffler un penalty pour les joueurs de Stéphane Moulin en fin de partie ? Il ne l’a pas fait, et les faits de jeu aussi font partie du football.


    A seulement huit matches de la ligne d’arrivée, dont le prochain à domicile le lundi 7 avril face au FC Istres, et avec onzepoints d’avance sur le quatrième, le FC Metz semble bien sur la voie royale pour rejoindre la Ligue 1 en mai prochain. Mais pour concrétiser cet objectif qui leur tend désormais les bras, il reste aux Grenats à maintenir cette solidité sans faille qui les habite depuis de nombreuses semaines. Qui reste-t-il pour douter qu’ils y arriveront ?

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Dim 6 Avr - 17:10

    Le groupe pour Metz - Istres


    Albert Cartier a sélectionné seize joueurs pour la réception d'Istres lundi soir au stade Saint-Symphorien. Ahmed Kashi fait son retour dans le groupe, de retour de blessure, tandis que Romain Inez le quitte.



    LES 16 JOUEURS SELECTIONNES 

    Gardiens : CarrassoM’Fa.
    Défenseurs : BussmannChoplinMarchalMétanire, Milan.
    Milieux : LejeuneRocchiN’DoyeKashiNgbakotoSarr.
    Attaquants : SakhoVion, Eduardo.

    LES JOUEURS NON SELECTIONNES 

    Blessés : N’DourTeixeiraNsor, Bourgeois.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Dim 6 Avr - 17:12

    Une opportunité à saisir


    Lundi soir, au stade Saint-Symphorien, en cas de résultat favorable face à Istres, les Grenats pourraient bénéficier de quatorze points d’avance sur le quatrième de Ligue 2. Mais, face à un adversaire à la lutte pour le maintien, la tâche ne sera pas simple pour les hommes d’Albert Cartier.



    Statut de leader oblige, pour la troisième fois consécutive, le match des Grenats se jouera en décalé ce week-end. Enconséquence, c’est lundi 7 avril que les Messins recevront le FC Istres, à 20h30, au stade Saint-Symphorien pour clôturer(en beauté ?) la 31ème journée de Ligue 2.
    Si les deux futurs adversaires ont des objectifs respectifs antinomiques, puisque le FC Metz est en course pour la montéeen Ligue 1 et que les Istréens luttent actuellement pour leur maintien, ils auront toutefois la même idée en tête sur lapelouse messine : décrocher les trois points. Pour les Locaux, un succès permettrait de dépasser le cap symbolique dessoixante unités à sept journées de la fin. Autant dire que les Lorrains feraient ainsi un pas considérable vers l’échelonsupérieur puisqu’au cours des cinq dernières saisons, les trois promus disposaient en moyenne de soixante-sept points pour rejoindre l’élite.
    Du côté des Aviateurs, enchaîner avec un succès à Metz, après avoir réussi un gros coup face au Chamois Niortais (2-1),serait une bien belle opération au classement qui leur permettraient de prendre leur envol loin de la zone rouge qu’ils ontsouvent côtoyés cette saison. La perspective de se déplacer chez le leader ne devrait pas perturber plus que cela JérômeLeroy et ses partenaires puisque ces derniers n’ont pas à rougir de leur prestation face à des prétendants à la montée cetteannée. Pour preuve, ils se sont imposés la semaine dernière face à Niort, alors troisième, mais également contre Tours (1-0) ainsi qu’au stade Bollaert face aux Sang et Or (1-2).
    En plus de leur besoin impératif de points, les Istréens et les Messins partagent un autre point commun, celui d’êtreactuellement dans une spirale positive. En effet, depuis trois journées de championnat, les deux formations ne se sont pasinclinées. Petit avantage toutefois aux Mosellans qui ont décroché sept points, contre cinq pour les Sudistes, sur les neufpossibles. Autant dire que c’est deux équipes en confiance qui vont se livrer bataille sur le rectangle vert de Saint-Symphorien !
    Les Grenats et les Violets, en cas de succès, auront également l’occasion de profiter des résultats favorables de leursconcurrents directs. En effet, Laval, Nîmes et Bastia, les trois formations relégables, se sont inclinées vendredi soir. Leshommes de Frédéric Arpinon ont ainsi l’opportunité de bénéficier lundi, en cas de résultat favorable, de cinq longueursd’avance sur le premier relégable, les Tangos.
    Pour les Lorrains, l’occasion de creuser l’écart est trop belle également pour se relâcher ! En effet, bon nombre de supporters messins ont dû exprimer un large sourire vendredi soir au moment de consulter les premiers scores de la31ème journée de Ligue 2. Si Niort et Nancy se sont offerts les trois points, Troyes et Dijon ont perdu pied et Tours a éténeutralisé face à Auxerre et se contentera d’une unité, mais surtout, les Angevins, quatrièmes, ont subit un lourd revers enAvignon. Du coup, si les plans d’Albert Cartier se passent comme prévus lundi soir sur la pelouse messine, les Lorrainspourraient bénéficier de la bagatelle de quatorze points d’avance sur le pied du podium !
    Vous l’aurez compris, alors qu’il ne reste plus que quatre matches à domicile cette saison, les Locaux ne sont plus qu’àquelques encablures de leur objectif final et pourraient s’en rapprocher encore considérablement lundi soir. Si le scénariodu match n’est pas écrit d’avance, on sait d’ores et déjà que les vingt-deux acteurs, tous remontés comme des coucous,seront au rendez-vous. Pourra-t-on aussi compter sur un douzième homme des grands soirs ?

    FC Metz (1er) – FC Istres (17ème)
    31° journée du Championnat de Ligue 2
    Lundi 7 avril 2014 à 20h30
    Stade Saint-Symphorien

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Ven 11 Avr - 10:56

    Metz - Istres, les réactions


    Découvrez les premières réactions d'Albert Cartier, Yeni Ngbakoto, Kevin Lejeune, Romain Rocchi et Frédéric Arpinon après la victoire messine face à Istres, ce lundi soir à Saint-Symphorien (2-1).



    Albert Cartier (Entraîneur du FC Metz) : « Nous sommes entrés difficilement dans ce match contre une équipe compliquée àmanœuvrer, mais nous avons su renverser cette situation en fragilisant la relance des défenseurs istréens et en monopolisant leballon dans leur camp. Nous nous sommes créés pas mal d’occasions dans l’ensemble et nous avons construit notre victoire. Ence qui concerne notre objectif qui est la montée en Ligue 1, nous avons les joueurs, un environnement positif et une belle mentalitépour y arriver, mais nous ne devons pas nous emballer tant que mathématiquement ce n’est pas fait. Nous avons des convictionsdans notre jeu, nous avons besoin d’intensité et nous pouvons continuer ainsi jusqu'à la fin de saison en bonifiant notre jeu. »
    Yeni Ngbakoto (Double buteur) : « C’est un deuxième doublé pour moi cette saison et cela me fait plaisir, surtout après un match compliqué. Istres a marqué rapidement et a su réagir en étant plus agressif. Jérôme Leroy nous a posé beaucoup de problèmes en étant très souvent entre les lignes. Nous avons fait un bon pressing en deuxième mi-temps et nous leur avons laisséque très peu d’espaces. Nous sommes sur le bon chemin pour la montée en Ligue 1, il nous reste sept matches, nous pensons aussi au titre mais nous savons que Lens ne lâchera pas. »
    Romain Rocchi (Milieu FC Metz) : « Nous nous sommes vite rendu compte que techniquement Istres était un très bonne équipe et nous avons dû faire preuve de plus d’agressivité. Nous sommes en pleine confiance et nous doutons peu. Nous n’allons pas nous voiler la face, nous touchons la Ligue 1 du bout des doigts. Nous restons solidaires, nous prenons les matches comme ils arrivent. Nous continuons notre petit bonhomme de chemin. »
    Kevin Lejeune (Ailier FC Metz) : «  Ce match ne s’est pas déroulé comme les autres. Habituellement les équipes défendent beaucoup, ce match a été différent, Istres a mené au score rapidement et même à dix contre onze ils ont toujours joué au ballon et fait courir. Le fait de prendre ce but nous a permis de revenir dans la partie. Nous arrivons à la fin de la saison, nous connaissons nos qualités et nous sommes plus sereins, même s’il faut se méfier de chaque équipe. Nous avons envie de continuer dans cette voie et de frapper encore plus fort. »
    Frédéric Arpinon (Entraîneur FC Istres) : «  Même à dix, nous n’avons pas refusé le jeu et nous avons continué à être dangereux. Metz nous a mis en difficulté sur les coups de pieds arrêtés et en nous rentrant dedans, mais nous avons bien résisté. Pour nous, ce match était un match bonus. C’est dommage, parce qu’on mérite peut être de ramener quelque chose. Nous devons nous servir de cette rencontre pour préparer celle de vendredi. »

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Ven 11 Avr - 10:58

    Eduardo rejoint l’infirmerie


    L’attaquant brésilien du FC Metz souffre d’une petite lésion méniscale. Eduardo manquera au minimum le déplacement à Dijon et la réception de Bastia.



    Mauvaise nouvelle pour le club grenat ! Eduardo a rejoint l’infirmerie messine, l’attaquant souffre d’une petite lésion méniscale. Le staff médical du club grenat va s’employer pour soigner médicalement cette blessure et éviter ainsi une opération au joueurbrésilien.
    En attendant, le numéro 9 du FC Metz, utilisé à sept reprises depuis son arrivée au cours du mois de janvier, manquera, au minimum, les deux prochains matches du club à la Croix de Lorraine. L’attaquant, avec une réalisation et deux passes décisives au compteur à ce jour sous le maillot grenat, ne sera donc pas du déplacement à Dijon, lundi 14 avril, et sera indisponible aussi pour la réception de Bastia au stade Saint-Symphorien le vendredi 18 avril.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 16 Avr - 10:07



    Après avoir mené au score, les Messins se sont fait rattraper avant la pause, puis devancer sur pénalty, mais les Grenats ont finalement décroché le point du match nul, mérité, dans les arrêts de jeu grâce à un doublé de Diafra Sakho



    Au terme d’un match mouvementé, les Grenats se contentent du match nul sur la pelouse dijonnaise. Alors qu’ils menaient au score (0-1, 19°), les Grenats se sont fait égaliser (1-1, 25°), puis devancer, sur un pénalty litigieux (2-1, 68°), avant de finalementdécrocher un précieux point dans les arrêts de jeu (2-2, 90°+1). Retour sur la soirée messine.
    Loin de leurs bases, les Grenats n’avaient pas l’air franchement dépaysés sur la pelouse du stade Gaston Gérard. Au coupd’envoi du match, les hommes d’Albert Cartier s’appliquaient à prendre le jeu à leur compte et se procuraient même rapidementla première tentative de la rencontre. Yeni Ngbakoto, l’homme en forme du club grenat, tentait sa chance à l’entrée de la surfacemais envoyait le cuir au-dessus de la transversale (7°). Le ton était donné.
    Forts de leur entame de match, et sans doute piqués au vif par la première occasion dijonnaise captée par Johann Carrasso(18°), les Messins trouvaient assez rapidement la faille pour ouvrir le score. Sur un bon centre de Yeni Ngbakoto au deuxièmepoteau, le meilleur buteur grenat, Diafra Sakho, plaçait parfaitement sa tête et envoyait le ballon dans les filets locaux (1-0, 19°). 
    Jamais rassasiés, les Lorrains continuaient sur leur lancée et multipliaient les efforts pour doubler la mise avant la pauseréglementaire. Yeni Ngbakoto tentait sa chance sur un coup-franc direct (29°),  Kévin Lejeune essayait lui de tromper l’arrière-garde locale d’une frappe lointaine (35°), Diafra Sakho réalisait lui une superbe tête piquée (45°) mais ils butaient tous les trois surun portier dijonnais en grande forme. Finalement, c’était le DFCO qui trouvait le chemin des filets. Julio Tavares envoyait unesuperbe reprise de volée sous la barre transversale et relançait sa formation (1-1, 25°).
    Après leur égalisation, les Dijonnais se montraient dangereux sur un contre éclair mais Julio Tavares manquait son duel face àJohann Carrasso (30°). Et, alors que le dernier quart d’heure de la première période tournait à leur avantage, les hommesd’Olivier Dall’Oglio n’en profitaient pas pour inverser la vapeur. Ils butaient inlassablement sur l’arrière-garde messine qui résistaitparfaitement jusqu’à ce que Tony Chapron ne renvoie les vingt-deux acteurs du match aux vestiaires. 
    Les Messins revenaient sur le rectangle vert particulièrement ragaillardis, et se retrouvaient même rapidement en supérioriténumérique. Alors qu’ils évoluaient avec insistance devant le but local, les Grenats se procuraient plusieurs situationsintéressantes. Samuel Souprayen perdait même patience face à Diafra Sakho. Le capitaine du DFCO retenait par le brasl’artilleur grenat qui filait au but, l’arbitre de la rencontre dégainait immédiatement le carton rouge (54°).
    Les Grenats ne profitaient pas de la situation et allaient finalement déchanter. Après une bonne sortie de Johann Carrasso dans les pieds de Julio Tavares (66°), les Bourguignons se procuraient une nouvelle situation dangereuse devant le but messin. Jérémy Choplin intervenait in extremis dans les pieds de Florin Berenguer et, alors que le défenseur messin ne semblait toucher ni le ballon, ni le numéro 7 adverse, l’arbitre du match dégainait le carton rouge pour l’ex-Bastiais et accordait un pénalty dans la foulée pour le DFCO. Les Rouges profitaient de cette opportunité rêvée pour prendre l’avantage (2-1, 68°) tandis que les Messins avaient dû mal à se relever après cette double peine plutôt sévère, même si Yeni Ngbakoto obligeait le gardien du DFCO à dégager le ballon d’une claquette dans la foulée (70°).
    Plutôt timides devant le but grenat jusque là, les Dijonnais se procuraient alors une pléiade d’occasions dangereuses qui auraient pu enfoncer le clou, mais les artilleurs locaux manquaient tantôt, de quelques centimètres, le cadre du but grenat (78°, 79°, 85°) ou ne remportaient pas leur duel face au gardien messin (89°). Et alors que les trois points semblaient définitivement perdus pour les hommes du président Serin, ces derniers trouvaient la solution sur coup-de-pied arrêté : Diafra Sakho reprenait un corner de la tête et arrachait le point du nul pour le club à la Croix de Lorraine dans les arrêts de jeu (2-2, 90+1°) !
    Les Messins quittent finalement la Bourgogne sur un score de parité plutôt logique ce soir (2-2), portant au passage leur série d'invincibilité à cinq matches. Au terme de la 32ème journée de Ligue 2, les Lorrains disposent de douze unités d’avance sur le quatrième, l’AS Nancy-Lorraine, et continuent leur marche vers la Ligue 1. Rendez-vous dès vendredi au stade Saint-Symphorien pour faire, ensemble, si tout va bien, un nouveau pas vers l’objectif final !

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Mer 16 Avr - 10:08


    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Ven 18 Avr - 16:39

    Le groupe pour Metz - Bastia


    Encore incertain mercredi, Diafra Sakho est finalement apte pour la réception de Bastia au stade Saint-Symphorien. En revanche, Romain Métanire est à nouveau forfait pour ce match.



    LES JOUEURS SELECTIONNES
     
    Gardiens : Carrasso, M’Fa.
    Défenseurs : Bussmann, Choplin*, Inez, Marchal, Philipps, Milan.
    Milieux : Kashi, Lejeune, N’Doye, Rocchi, Sarr, Ngbakoto.
    Attaquants : Cornet, Sakho, Vion.
     
    LES JOUEURS NON RETENUS
     
    Blessés : Bourgeois, Eduardo, Métanire, Ndour, Nsor, Teixeira.
    A disposition de l’équipe réserve : Fauvergue, Angani, Lancina, O’Shaughnessy, Didillon, Popoola, Sido.
     
    *Jérémy Choplin sera fixé ce jeudi soir, une fois que la Commission de Discipline de la LFP aura rendu ses décisions, sur lesconséquences de son carton rouge reçu à Dijon lundi dernier.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Lun 21 Avr - 10:36

    Metz y va tout droit !


    Les Messins se sont imposés ce soir face au CA Bastia (1-0), lanterne rouge de Ligue 2, au terme d’une belle prestation, maîtrisée de bout en bout. Les Grenats comptent désormais soixante-cinq unités, de quoi laisser présager une fin de saison heureuse pour les Lorrains !



    Vendredi soir, deux promus du Championnat National, aux parcours antinomiques dans le Championnat de Ligue 2, se sontretrouvés sur la pelouse messine. Si les matches où s’affrontent deux équipes aux destinées opposées, comme ce fut le cas cesoir entre le leader et la lanterne rouge de Ligue 2, réservent parfois des surprises, la hiérarchie a été respectée dans l’antre desGrenats. Formation la plus efficace à domicile, l’équipe lorraine a prouvé ce soir, devant des tribunes bien garnies par les quinzemille supporters venus encourager les Grenats, qu’elle était bel et bien maître sur sa pelouse.
    Dès le coup d’envoi du match, les Grenats donnaient le ton à l’aide d’un coup-franc parfaitement tiré par Kévin Lejeune,actuellement le meilleur passeur du club à la Croix de Lorraine, mais surtout buteur ce soir, mais, particulièrement vigilant,Sébastien Lombard captait le cuir (2°). Les hommes de Stéphane Rossi avaient alors un avant-goût du scénario qui allait s’écrirece soir sur la pelouse messine.
    Auteurs d’une superbe partie, Sylvain Marchal et ses coéquipiers faisaient le siège du but corse durant toute la première période. Durant les vingt-cinq premières minutes de la rencontre, les Lorrains se procuraient une pléiade d’occasions, difficiles à toutes conter ce soir, mais certaines d’entre elles auraient pu (dû ?) bénéficier d’un meilleur sort si les Locaux avaient fait preuve d’un soupçon de réalisme. Diafra Sakho, par exemple, réceptionnait un centre parfait de Thibaut Vion mais il expédiait le ballon sur le poteau du but corse (18°). Plus tôt, Thibaut Vion croisait un peu trop sa frappe qui rasait le poteau du but gardé par Sébastien Lombard, battu, (10°).
    Les hommes d’Albert Cartier se heurtaient également à un portier cabiste particulièrement inspiré sur la pelouse du stade Saint-Symphorien. Sébastien Lombard ne se laissait pas surprendre par la tête de Yeni Ngbakoto (7°) et réalisait notamment une jolie claquette lorsque le numéro 23 du FC Metz tentait d’ouvrir la marque sur coup-franc (24°). Heureusement, les hommes du président Serin allaient trouver la faille en seconde période et prendre, logiquement, l’avantage.
    Les Grenats se procuraient certes moins d’occasions au retour des vestiaires, mais ils parvenaient cette fois à concrétiser l’une de leurs opportunités. Après une tentative avortée de Diafra Sakho, ce fut finalement Kévin Lejeune qui récupérait le ballon et qui parvenait  à le propulser dans les filets corses (1-0, 67°). Comme à leur habitude, les Locaux ne se contentaient pas de ce maigre avantage et continuaient de s’illustrer dans la moitié de terrain adverse, mais ils manquaient de tranchant pour doubler la mise. Ce fut notamment le cas de Maxwel Cornet, qui bénéficiait de l’occasion rêvée pour inscrire son premier but de la saison dans la foulée, mais sa frappe rasait le poteau du but corse (73°).  
    Toutefois, si les Messins ont délivré une belle prestation ce soir, le scénario du match aurait pu toutefois finir en eau de boudin sans l’intervention décisive d’Ahmed Kashi en première période. Salim Moizini, qui avait déjà titillé Johann Carrasso plus tôt dans la partie (21°), se retrouvait seul devant le but et n’avait plus qu’à pousser le ballon mais c’était sans compter sur le retour in extremis du milieu récupérateur qui dégageait le ballon en corner (37°). La soirée aurait également pu être gâchée si monsieur Falcone n’avait pas refusé le but du CAB en toute fin de match, sur corner, pour une faute dans la surface (90°).
    Au coup de sifflet final, les Messins décrochent leur dix-neuvième succès de la saison, le treizième devant leur public. Grâce aux trois points décrochés ce soir, les ouailles d’Albert Cartier disposent de la bagatelle de soixante-cinq unités à cinq matches du clap de fin. « Ça sent la Ligue 1 » comme chantent si bien les fidèles supporters messins !

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 26 Avr - 19:10

    La Ligue 1 à portée de main !


    Les Grenats se déplacent à Auxerre samedi. En cas de succès chez des Bourguignons qui luttent pour le maintien, après le match nul entre Nancy et Lens vendredi soir, les Messins officialiseraient leur retour en Ligue 1 !



    Après leur nouveau succès vendredi dernier face au CA Bastia, le dix-neuvième de la saison, cela ne semble être plus qu’unequestion de temps avant que les Messins n’officialisent leur imminent retour en Ligue 1. Invaincus depuis six rencontres, et avecune confortable avance de huit points sur le second et douze sur le quatrième, plus rien ne semble pouvoir arrêter les Grenats.
    Pourtant, on a tendance parfois à l’oublier, rien n’est encore acquis et il reste encore un dernier coup de collier à donner pourremplir définitivement l’objectif de la saison. Conscients de ne pas avoir encore terminé leur tâche, Albert Cartier et son équipe n’ontpas l’intention de se reposer sur leurs lauriers tant qu’ils n’auront pas décroché pour de bon leur ticket. Alors, samedi, à Auxerre, pas question d’aborder la 34ème journée de Ligue 2 relâchés. « Nous avons la même détermination, la même approche de nosrencontres », assure l’entraîneur vosgien.
    Réaction attendue pour l’AJA
    Les Messins devront être d’autant plus concentrés samedi qu’ils affrontent une formation en pleine lutte pour sa survie dans leChampionnat de Ligue 2. Club historique du football français avec une trentaine de saisons à son actif parmi l’élite, quatre Coupes de France, et un titre de Champion de France, l’AJ Auxerre surfe dangereusement avec la zone rouge.
    En difficulté cette saison, les hommes de Jean-Luc Vannuchi sont actuellement dix-septièmes de Ligue 2 avec trente-six unités enpoche, soit seulement une de plus que le premier relégable, le Nîmes Olympique. Autant dire que l’heure est grave pour la formationbourguignonne qui doit impérativement se relancer samedi face au leader grenat, surtout qu’elle reste sur quatre rencontres sanssuccès, dont deux défaites consécutives.
    Les Lorrains doivent donc s’attendre à affronter une formation plus déterminée que jamais pour sauver sa place. « Il faudra êtrecapable de résister à leur engagement et à leur pression, assure Albert Cartier. Nous ne devrons pas nous affoler. L’AJA rencontrele leader et ce sera une motivation en plus pour elle. »
    En conférence de presse d’avant-match, le technicien lorrain n’a pas manqué de souligner les qualités de son futur adversaire.« Malgré un score peu flatteur pour lui lors du match aller (3-0), Auxerre nous avait mis en difficulté, plus par exemple que Nancy (3-0) ou Brest (0-3). C’est une équipe qui est efficace défensivement et très forte sur les coups de pied arrêtés. Elle a une capacitéà faire courir l’adversaire. Nous allons devoir être intelligents et bien organisés pour leur poser des problèmes. »
    L’heure de l’officialisation ?
    Ce week-end, les hommes d’Albert Cartier pourraient officialiser leur retour en Ligue 1 mais pour cela, plusieurs paramètres entrenten compte : les Grenats ne sont pas les seuls maîtres de leur destin. En effet, en plus de leur propre performance, le sort desMessins sera étroitement lié au match de l’AS Nancy Lorraine sur la pelouse du RC Lens vendredi soir. Si les Nancéiens negagnent pas face aux Sang et Or, alors les Messins peuvent espérer remplir leur objectif ce week-end. Explications.
    En cas de match nul ou de défaite de leur voisin, les Messins scelleraient leur destin à l’étage supérieur la saison prochaine s’ilss’imposent à Auxerre. En revanche, en cas de succès du club au Chardon, même en cas de victoire à Auxerre samedi, lesGrenats devront tenter de valider officiellement leur grand retour en Ligue 1 le week-end prochain.
    Toutefois, si les Mosellans se contentent du match nul en Bourgogne, ils peuvent toujours espérer valider leur ticket pour l’étagesupérieur dès ce week-end, mais ils seront alors dépendants de deux résultats : celui de Nancy et celui d’Angers, qui jouera lundiface à Caen. S’ils rapportent une seule unité de Bourgogne, et que Nancy s’incline à Lens et qu’Angers ne gagne pas face auxMalherbistes, alors, lundi soir, les ouailles d’Albert Cartier seraient pour de bon en Ligue 1.
    Enfin, en cas de défaite des Mosellans à Auxerre, ces derniers devront prendre leur mal en patience jusqu’à la réception de Tours au stade Saint-Symphorien, vendredi 2 mai, pour tenter à nouveau d’officialiser leur grand retour.
    Si les Grenats semblent favoris pour cette rencontre, le football a prouvé à maintes reprises, que rien n’était joué d’avance. LesMessins le savent, face à un adversaire qui joue sa survie en Ligue 2, ils devront afficher toujours plus d’envie et de déterminationpour officialiser incessamment sous peu leur retour en Ligue 1.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 26 Avr - 19:10

    Le groupe pour Auxerre - Metz


    LES JOUEURS SELECTIONNES
    Gardiens : Carrasso, M’Fa.
    Défenseurs : Bussmann, Choplin, Inez, Philipps, Métanire.
    Milieux : Kashi, Lejeune, Sido, Rocchi, Sarr, Ngbakoto.
    Attaquants : Cornet, Sakho, Vion.
     
    LES JOUEURS NON RETENUS
    Suspendus : Marchal, N’Doye
    Blessés : Bourgeois, Milan, N’Dour, Nsor, Teixeira.
    A disposition de l’équipe réserve : Fauvergue, Eduardo, Angani, Lancina, O’Shaughnessy, Didillon, Saliu.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Sam 26 Avr - 19:11

    Ligue 1 : we are back!


    Ils l’ont fait ! Le FC Metz jouera en Ligue 1 la saison prochaine, c’est officiel depuis la victoire des Grenats ce samedi après-midi à Auxerre (0-3). Un grand bonheur envahit la Moselle ce soir !



    Cette saison, les joueurs d’Albert Cartier  avaient toujours répondu présents lors des matches décisifs. Ce fut une nouvelle fois lecas ce samedi après-midi en Bourgogne. Ce match qu’ils devaient gagner pour officialiser leur remontée en Ligue 1, les Grenatsl’ont bel et bien remporté, et haut la main ! En 2014-2015, ils donnent donc rendez-vous à leur public en Ligue 1 !
     
    Sept ans, c’est long. Très long. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont de Saint-Symphorien depuis le dernier passage du FC Metz àl’échelon supérieur mais c’est chose faite : le retour dans l’élite du football français, c’est bien pour le mois d’août ! Quel bonheur,quels frissons ont parcouru l’ensemble des supporters messins ce samedi, que ce soit les 500 présents au Stade AbbéDeschamps pour accompagner leurs favoris vers la Ligue 1, ou les milliers d’autres qui ont écouté ou vu ce pas décisif depuis la Lorraine. 
     
    Ils n’ont d’ailleurs pas eu à trembler énormément pour laisser aller leur joie. Après une première demi-heure durant laquelle lesAuxerrois jetaient toutes leurs forces dans la bataille du maintien, eux qui sont ce samedi à égalité de points avec la premièreéquipe relégable, ce furent les Messins qui prirent le match à leur compte. Johann Carrasso s’était imposé avec beaucoup desolidité sur les opportunités bourguignonnes souvent initiées par Sammaritano (8°, 23°, 24°) et sur des frappes lointainespuissantes de Ben Idir (10°) et de Plea (19°), avant de laisser ses coéquipiers faire le boulot. 
     
    Le premier artifice fut tiré par Kévin Lejeune, le local de l’étape, dont le coup-franc trouvait la tête de Gaëtan Bussmann. Le spécialiste de l’exercice inscrivait son quatrième but de la saison et plaçait les siens sur la voie royale de la Ligue 1 (0-1, 35°). Moins de cinq minutes plus tard, Yeni Ngbakoto doublait la mise et ajoutait un douzième but à son compteur personnel (0-2, 39°), payant presque au passage le ticket au péage vers la Ligue 1. 
     
    Deux buts en moins de cinq minutes, c’en était certainement trop pour des Auxerrois, logiquement assommés par ces deux coups encaissés coup sur coup. Mais ce n’était pas encore assez pour les supporters des Grenats qui faisaient un boucan d’enfer, remplissant le parcage de l’Abbé Deschamps et entonnant le désormais célèbre chant « FC Metz, FC Metz » en écho dans les travées bourguignonnes. Magique !
     
    Ce n’est pas non plus la seconde période qui allait les faire douter. Après un quart d’heure de jeu durant lequel les joueurs d’Albert Cartier laissaient venir leurs adversaires sans finalement rien voir venir, ce furent à nouveau les Grenats qui se montrèrent les plus dangereux. Vion avait été remplacé entretemps par Maxwel Cornet (56°) et le portier auxerrois avait eu l’occasion de se mettre en valeur sur quatre frappes messines respectivement déclenchées par Bussmann (62°), Ngbakoto (62°), Inez (63°) puis Choplin (63°). 
     
    Les Locaux tentaient bien un dernier sursaut d’orgueil. Lynel Kitambala n’y fut pas étranger, lui qui permit aux siens de toucher la barre transversale (70°), de marquer un but refusé pour hors-jeu (75°) et d’obliger Carrasso à une parade du bout des gants (76°). Mais à force de se jeter, les hommes de Vannucchi allaient le payer très cher. Le portier Donovan Leon se jetait irrégulièrement hors de sa surface dans les pieds de Diafra Sakho : carton rouge. L’entraîneur des Bleu et Blanc ayant effectué ses trois changements, ce fut Djellabi qui se colla à la corvée du jour. Juste le temps de voir le numéro onze messin de près : c’est l’artilleur maison qui conclut en effet de fort belle manière l’histoire de ce 26 avril 2014, par un but de renard des surfaces qui finissait de clore le spectacle (0-3, 84°). 
     
    De toute façon, est-ce que l’histoire retiendra le déroulé de ce match ? Pas franchement. Comme à Amiens en 2007, c’est avant tout ce résultat décisif que l’histoire du football retiendra. Et ce retour du FC Metz en Ligue 1 validé au terme d’une saison magistralement maîtrisée de bout en bout et surtout depuis ce 25 octobre 2013 qui avait vu les Grenats s’emparer de la première place du classement. Une équipe soudée dans tous les moments, bons et moins bons, un entraîneur qui a su insuffler un esprit conquérant depuis son arrivée en 2012, un président qui a une vision pour son club. Et si tous les ingrédients étaient réunis pour s’assurer des lendemains qui chantent ? L’avenir nous le dira certainement. En attendant, la Ligue 1, c’est maintenant. Enfin, tout bientôt. 
     
    Et le FC Metz a même la possibilité d’accrocher une nouvelle ligne à son palmarès dès vendredi prochain devant son cher et fidèle public : le titre de champion de Ligue 2 est accessible en cas de succès face à Tours.
     
    On vous le disait : que du bonheur !

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Ven 2 Mai - 20:54

    Le groupe pour Metz - Tours


    Albert Cartier a sélectionné seize joueurs pour la réception de Tours à Metz vendredi soir. Eduardo, Mayoro N'Doye Sylvain Marchal sont de retour dans le groupe, Fadil Sido, Ahmed Kashi et Chris Philipps sortent des seize.





    LES JOUEURS SELECTIONNES
    Gardiens : Carrasso, M’Fa.
    Défenseurs : Bussmann, Choplin, Inez, Métanire, Marchal.
    Milieux : Lejeune, N’Doye Rocchi, Sarr, Ngbakoto.
    Attaquants : Cornet, Sakho, Vion, Eduardo.
     
    LES JOUEURS NON RETENUS
    Suspendu :  Kashi.
    Blessés : Bourgeois, Milan, N’Dour, Nsor, Teixeira.
    A disposition de l’équipe réserve : FauvergueAnganiLancinaPhilipps, Sido, O’ShaughnessyDidillonSaliu.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Ven 2 Mai - 20:55

    Metz a du répondant !

    Menés au score face à Tours, les Lorrains sont parvenus à trouver la réponse pour décrocher le point du match nul (1-1). Les Grenats devront patienter encore un peu pour décrocher le titre de Champions de Ligue 2 qu’ils convoitent.


    Une semaine seulement après avoir officialisé leur retour en Ligue 1, les Grenats avaient la possibilité vendredi soir de faire un pasconséquent vers le titre de Champion de Ligue 2, une distinction qu’ils se sont fixés de décrocher pour clôturer de belle manièreleur incroyable saison. Pour cela, deux conditions étaient à remplir ce vendredi soir : s’imposer face à Tours et compter sur unecontre-performance des Caennais face à Bastia.  Finalement, les Lorrains devront patienter encore un peu puisqu’ils se sontcontentés du point du match nul (1-1) et que les Caennais ont littéralement écrasé la lanterne rouge de Ligue 2 (6-1).
    Désireux de ne pas relâcher leurs efforts malgré leur montée acquise, et sans doute transcendés par un stade Saint-Symphorienbondé de supporters, 20 800 spectateurs au total, les Messins débutaient la rencontre pied au plancher. L’artilleur grenat le plusefficace montrait la voie aux siens en exécutant le premier tir du match (2°). Si au match aller ce cas de figure lui avait permisd’ouvrir immédiatement la marque, Diafra Sakho a dû cette fois se contenter de regarder le ballon terminer sa course au-dessus de la transversale  du but tourangeau.
    Pas suffisamment tranchants, et par moment trop brouillons devant le but adverse, les Grenats se procuraient de multiples opportunités mais ne concrétisaient pas l’une d’entre-elles. Les artilleurs locaux, Eduardo (3°, 12°) et Diafra Sakho (20°, 25°, 34°), manquaient notamment de réussite devant le but adverse. Yeni Ngbakoto et Romain Métanire essayaient eux de décanter la situation de loin, mais le premier trouvait le petit filet extérieur (29°), tandis que le second croisait un peu trop sa frappe (42°).
    Pendant ce temps-là, les Tourangeaux donnaient une leçon de réalisme aux Messins en ouvrant la marque sur leur deuxième opportunité, et leur dernière avant la pause réglementaire : Baptiste Santamaria décochait une frappe croisée qui trompait la vigilance du portier lorrain et de son arrière-garde (0-1, 22°).  Une poignée de minutes plus tôt, sur leur première occasion, les Visiteurs avaient manqué l’occasion rêvée de trouver le chemin des filets. Plein axe, Andy Delort se retrouvait seul face à Johann Carrasso et lobait parfaitement le gardien messin, mais c’était sans compter sur le retour exceptionnel de Gaëtan Bussmann (11°) !
    En seconde période, poussés par le public, les Messins, toujours très solidaires et engagés, s’arrachaient pour égaliser sur leur pelouse. Après de multiples tentatives, toutes plus dangereuses les unes que les autres, et qu’il serait difficile de toutes édicter dans ce résumé (47°, 56°, 59°, 63°, 81°, 85°, 90°), les Lorrains trouvaient finalement la réponse à l’aide d’une tête de Yeni Ngbakoto. Parfaitement servi au premier poteau par Kévin Lejeune, auteur d’une superbe frappe lointaine qui frôlait le montant du but adverse plus tôt (59°),  le numéro 23 messin propulsait le ballon au fond des filets adverses (1-1, 78°).  
    Dans les derniers instants du match, les hommes d’Albert Cartier décuplaient leurs efforts offensivement pour arracher trois unités, tout en unissant leurs forces défensivement pour ne pas se faire surprendre comme au match aller. Mais finalement, face à une belle équipe de Tours qui a su perturber leurs plans, les Lorrains décrochaient un bon point sur leur pelouse au coup de sifflet final.
    Les Messins ont prouvé ce soir que malgré l’officialisation de leur retour à l’étage supérieur, ils ne sont pas démobilisés dans le Championnat de Ligue 2 puisque, en arrachant le point du nul à dix minutes de la fin, ils sont désormais invaincus depuis huit matches. Dorénavant lancé dans la course au titre, le leader messin a laissé un peu de suspense ce soir à ses supporters puisqu’il faudra patienter encore un peu pour savoir si les Grenats parviendront à ajouter une ligne supplémentaire à leur palmarès au cours des trois dernières journées de championnat qu'il reste à jouer ! Prochaine tentative mardi sur la pelouse de l'ESTAC !

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Lun 5 Mai - 15:07

    Le groupe pour Troyes - Metz

    Albert Cartier a sélectionné seize joueurs pour le déplacement des Lorrains à Troyes mardi soir. Ahmed Kashi est de retour de suspension, Bouna Sarr quitte le groupe.


    Gardiens : Carrasso, M’Fa.
    Défenseurs : Bussmann, Choplin, Inez, Métanire, Marchal.
    Milieux : Lejeune, N’Doye Rocchi, Kashi, Ngbakoto.
    Attaquants : Cornet, Sakho, Vion, Eduardo.
     

    Blessés : Bourgeois, Milan, N’Dour, Nsor, Teixeira.

    le chtis graoully
    Ligue 2
    Ligue 2

    Messages : 109
    Localisation : Avesnes sur Helpe ( 59440 )

    Re: FC METZ

    Message  le chtis graoully le Jeu 8 Mai - 9:41

    Champions !

    C’est fait ! Grâce à leur succès sur la pelouse de l’ESTAC Troyes (0-1), les Grenats sont sacrés Champions de France de Ligue 2 !


    C’est fait, dix jours après avoir officialisé leur retour en Ligue 1, les joueurs grenat sont allés décrocher ce titre de Champion deLigue 2 qu’ils espéraient, et méritaient, tant ! Ce trophée, les Grenats l’ont obtenu en s’imposant (0-1) sur la pelouse de l’ESTACTroyes ce mardi soir.
    A l’occasion de la 36ème journée de Ligue 2, Albert Cartier avait décidé d’apporter une petite retouche à son onze de départ. Afinde récompenser Anthony M’Fa pour ses efforts et son implication au quotidien, le technicien vosgien a opté pour un changementdans les buts messins en titularisant le jeune gardien franco-gabonais. Peu sollicité, et souvent bien aidé par sa défense, leportier lorrain s’est imposé avec brio dans toutes les situations délicates (20°, 69°, 83°), et notamment dans les pieds du jeuneCorentin Jean en fin de partie (81°).
    Au coup d’envoi, même s’ils ne sont plus présents dans la course à la montée et qu’ils sont d’ores et déjà assurés de semaintenir, les Troyens débutaient le match pied au plancher, bien décidé à sauver l’honneur face à l’actuel leader. Côté messin, perspective du titre oblige, les Grenats ne se laissaient pas malmener par leur adversaire du jour. Ainsi, le public du stade del’Aube profitait d’une entame de match sur les chapeaux de roues avec une double occasion messine, une frappe de KévinLejeune détournée puis une reprise d’Eduardo non-cadrée (5°), suivi d’une réponse de Quentin Othon, mais sa frappe était tropcroisée (7°).
    Battus à l’aller (1-0), les hommes de Jean-Marc Furlan étaient bien décidés à poser des problèmes à l’équipe messine, commel’ont fait les Tourangeaux vendredi dernier. Les protégés d’Albert Cartier étaient alors forcés de faire le dos rond, résistantpatiemment face à la déferlante bleue emmenée par Benjamin Nivet (14°, 15°, 18°, 20°). Ce fut alors au tour de Diafra Sakho demener la riposte grenat sur la pelouse troyenne, bien déterminé à trouver le chemin des filets ce mardi soir (25°, 28°, 35°, 37°).Kévin Lejeune tentait sa chance d’une puissante frappe lointaine, mais le ballon rasait la transversale de l’ESTAC !
    Heureusement, le numéro 22 messin était plus chanceux dans le costume qui lui sied le mieux cette saison, celui de passeurdécisif, de préférence sur coup-de-pied arrêté. Après une reprise timide, les Messins évoluaient avec insistance dans la surfacetroyenne, devenant de plus en plus oppressants. C’était finalement à l’aide d’un corner que les Grenats débloquaient enfin la situation : Kévin Lejeune trouvait la tête d’Eduardo au deuxième poteau qui prenait Denis Petric et sa défense de court (0-1, 60°).
     A cet instant de la partie, le promu grenat était Champion de France de Ligue 2 ! Malgré tout, comme à leur habitude, lesMessins restaient alors concentrés et ne laissaient pas la place à l’euphorie. Mieux encore, ils s’attachaient à tenter de doubler lamise, histoire de s’assurer de rentrer en Moselle mardi soir le cœur léger, avec une belle ligne supplémentaire sur leur palmarès.Ce fut Romain Métanire qui bénéficiait de la plus belle occasion, pour inscrire au passage son premier but sous le maillot grenat,mais le latéral droit ne remportait pas son duel face au portier troyen (68°).
    Les Locaux avaient eux décidé que les Lorrains ne s’en sortiraient pas si facilement et jetaient toutes leurs énergies dans labataille, notamment dans les arrêts de jeu. Par trois fois, les Troyens manquaient l’occasion de revenir au score en toute fin de match et de gâcher la soirée des Visiteurs mais Ghislain Gimbert manquait le cadre par deux fois, tout comme la frappe deLacour.
    Au coup de sifflet final, les Lorrains sont sacrés Champions de France de Ligue 2 ! Encore en National il y a deux ans, leshommes d’Albert Cartier vont retrouver la Lorraine ce soir le cœur léger avec l’assurance de retrouver la Ligue 1 en août prochainet avec une nouvelle ligne de choix sur leur palmarès respectifs. Dès vendredi, les Grenats auront l'occasion de réaliser tout le travail accomplit en fêtant leur incroyable saison devant leur public, dans un stade plein comme un œuf ! Vite, vendredi !

    Bruno
    Selectionneur
    Selectionneur

    Messages : 2436
    Localisation : Lyon

    Re: FC METZ

    Message  Bruno le Jeu 8 Mai - 9:55

    le promu qui est champion, c'est beau !
    Mais attention à l'année prochaine. La ligue 1 sera d'un beau niveau


    _________________
    http://www.pronosport.eu/login

    Contenu sponsorisé

    Re: FC METZ

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:01


      La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 6:01